Home / Publications / CMS European M&A Outlook 2019

CMS European M&A Outlook 2019

Perspectives 2019 du marché européen des fusions-acquisitions

18/09/2019

7e édition de l’étude sur les perspectives du marché européen des fusions-acquisitions, publiée par CMS en collaboration avec Mergermarket.

https://cms.law/var/dpcontent/storage/images/0/9/4/8/11098490-1-eng-GB/7c7ac29e619cfa8b0adf91fa92ab7e74.jpg

La faiblesse des indicateurs économiques, les incertitudes entourant le Brexit et la montée du protectionnisme à l’échelle internationale expliquent en partie la dégradation de l’optimisme qui régnait auparavant au sein de la communauté des fusions-acquisitions et le léger ralentissement de l’activité, comme le constate la septième édition de l’étude sur les perspectives du marché européen des fusions-acquisitions, publiée par CMS en collaboration avec Mergermarket.

Le rapport fournit une analyse complète du climat envers les opérations de fusions-acquisitions sur le marché européen. Il rassemble les projections de 230 dirigeants d’entreprises et de fonds de Private Equity en Europe sur l’évolution de l’activité de fusions-acquisitions pour l’année à venir.

Au cours des douze derniers mois, la valeur du marché européen des fusions-acquisitions a chuté de 22 % en glissement annuel pour s’établir à 652,2 milliards d’euros. Le ralentissement de l’activité des fusions-acquisitions, conjugué aux inquiétudes entourant l’économie et le marché, a fortement ébranlé les professionnels du secteur. : 73 % des personnes interrogées s’attendent à ce que l’activité en matière de fusions-acquisitions en Europe faiblisse ou du moins n’augmente pas au cours des douze prochains mois.

Les constatations clés de l'étude sont les suivantes :

  • Les dirigeants craignent que l’activité des fusions-acquisitions continue à se dégrader, près de la moitié des sondés (45 %) déclarant ne pas du tout envisager de procéder à des opérations de fusion-acquisition, contre 28 % l’an dernier
  • 72 % des sondés estiment que les conditions de financement vont se durcir dans l’année à venir, alors qu’ils n’étaient que 24 % à le penser l’an dernier. 53 % des sondés s’attendent par ailleurs à devoir puiser dans leur bilan pour financer les transactions de fusions-acquisitions. 
  • Les sondés misent quasiment tous (95 %) sur une hausse de l’activité des fusions-acquisitions d’entreprises en difficulté et ils sont 94 % à penser que le nombre de restructurations va augmenter. 

Téléchargez notre étude en cliquant sur le lien ci-dessous.

Publication
CMS European M&A Outlook 2019
Téléchargez
PDF 2,7 MB