Home / Avocats / Pauline Larroque
Larroque Pauline

Pauline Larroque

Counsel

CMS Francis Lefebvre Avocats
2 rue Ancelle
92522 Neuilly-sur-Seine
Cedex
France
Langues Français, Anglais

Pauline Larroque conseille des établissements financiers, sociétés de gestion et sociétés non financières sur les opérations de marché, notamment en matière d’instruments financiers à terme (produits dérivés), de pensions livrées (repurchase agreements), de prêt/emprunt de titres (stock loans) et de toutes les conventions-cadres de marché ayant vocation à documenter ces transactions (ISDA, FBF, GMRA, GMSLA, etc), ainsi que les problématiques de collateral (CSA, ARG) et aspects règlementaires liés (EMIR, notamment).

Pauline a rejoint CMS Francis Lefebvre Avocats en janvier 2019.

Plus Moins

Expérience

  • Hogan Lovells LLP, équipes Banking et Debt Capital Markets (2017-2019)
  • Linklaters LLP, équipes Debt Capital Markets et Regulatory (2014-2017)
  • Amundi, direction juridique (2011 – 2014)
  • Lehman Brothers / Nomura (à Paris et à Londres), direction juridique (2002 – 2011)
Plus Moins

Formation

  • Master 2 de droit européen des affaires (2001)
  • LLM de droit européen des affaires (2000)
Plus Moins
12/07/2019
10 me­sures phares d'EMIR Re­fit
Pu­blié au JOUE le 28 mai 2019, le Rè­gle­ment (UE) 2019/834 (EMIR Re­fit ou EMIR 2.1) est en­tré en vi­gueur le 17 juin 2019. L'es­sen­tiel du texte est ap­pli­cable de­puis cette date. EMIR Re­fit as­sou­plit le Rè­gle­ment (UE) 648/2012 (EMIR) de ma­nière à rendre sa mise en oeuvre plus pro­por­tion­née et plus ef­fi­cace. L'ob­jec­tif est de li­mi­ter l'ap­pli­ca­tion d'EMIR aux con­tre­par­ties réel­le­ment sus­cep­tibles de pré­sen­ter un risque sys­té­mique et de sup­pri­mer des con­traintes et des coûts inu­tiles pe­sant sur les plus pe­tites con­tre­par­ties. Le 17 juin 2019, toutes les con­tre­par­ties à une tran­sac­tion dé­ri­vée de­vaient avoir com­mu­ni­qué à l'ESMA et à leur au­to­rité na­tio­nale com­pé­tente le pre­mier cal­cul per­met­tant de dé­ter­mi­ner leur sta­tut de Con­tre­par­tie Fi­nan­cière, de Pe­tite Con­tre­par­tie Fi­nan­cière ou de Con­tre­par­tie Non Fi­nan­cière, sous peine de se voir ap­pli­quer une obli­ga­tion de com­pen­sa­tion sur toutes leurs tran­sac­tions.1) EMIR Re­fit étend la dé­fi­ni­tion de "Con­tre­par­ties Fi­nan­cières" aux dé­po­si­taires cen­traux et à une gamme plus large de FIALa no­tion de "Con­tre­par­ties Fi­nan­cières" (Fi­nan­cial Coun­ter­par­ties ou FC), telle que dé­fi­nie par EMIR, en­glo­bait déjà no­tam­ment les en­tre­prises d'in­ves­tis­se­ment, les éta­blis­se­ments de cré­dit, les OPCVM et leur so­ciété de ges­tion et les FIA gé­rés par un ges­tion­naire agréé au titre de la di­rec­tive AIFM.EMIR Re­fit étend la dé­fi­ni­tion de FC à tous les FIA do­mi­ci­liés dans l'UE, y com­pris ceux qui ne sont pas gé­rés par des ges­tion­naires agréés au titre de la di­rec­tive AIFM. La nou­velle dé­fi­ni­tion de FC en­globe donc, par exemple, un FIA géré par un ges­tion­naire amé­ri­cain ou asia­tique. De­puis l'en­trée en vi­gueur d'EMIR Re­fit, le ges­tion­naire de FIA ou d'OPCVM est res­pon­sable de la dé­cla­ra­tion des tran­sac­tions au ré­fé­ren­tiel cen­tral pour le compte du fonds. Les ges­tion­naires si­tués en de­hors de l'UE de­vront donc do­ré­na­vant s'ac­quit­ter de cette nou­velle obli­ga­tion de re­por­ting.2) Les FIA qui cons­ti­tuent une struc­ture <em­pha­sis>ad hoc</em­pha­sis> de ti­tri­sa­tion (<em­pha­sis>Se­cu­ri­ti­sa­tion Spe­cial Pur­pose En­tity ou SSPE</em­pha­sis>) et les FIA éta­blis uni­que­ment pour un plan d'ac­tion­na­riat sa­la­rié de­meu­rent des <em­pha­sis>Non-Fi­nan­cial Coun­ter­par­ties</em­pha­sis> (NFC)EMIR Re­fit con­serve ces deux ex­cep­tions déjà pré­vues par EMIR. Le fait de con­ser­ver le sta­tut de NFC pré­sente plu­sieurs avan­tages. D'une part, pour les cal­culs de leurs po­si­tions, les NFC ne pren­nent en compte que leurs tran­sac­tions dont la "ré­duc­tion des risques ne peut être ob­jec­ti­ve­ment me­su­rée", tan­dis que les FC doi­vent prendre en compte l'en­semble de leurs tran­sac­tions (à but spé­cu­la­tif mais aussi à but de cou­ver­ture). Il est donc plus dif­fi­cile pour une NFC d'at­teindre les seuils de com­pen­sa­tion (lis­tés à l'ar­ticle 11 du Rè­gle­ment dé­lé­gué (UE) No 149/2013 et dis­po­nibles sur le site de l'AMF). D'autres part, EMIR Re­fit exempte do­ré­na­vant les NFC - (c'est-à-dire les NFC dont les po­si­tions se trou­vent en des­sous de tous les seuils de com­pen­sa­tion) des obli­ga­tions de dé­cla­ra­tion au­près d'un ré­fé­ren­tiel cen­tral.me­dium3) EMIR Re­fit crée le sta­tut de "Pe­tites Con­tre­par­ties Fi­nan­cières" (Small Fi­nan­cial Coun­ter­par­ties ou FC -) et leur oc­troie une exemp­tion de l'obli­ga­tion de com­pen­serLes Pe­tites Con­tre­par­ties Fi­nan­cières sont des FC dont les po­si­tions sur les dé­ri­vés ne dé­pas­sent au­cun des seuils de com­pen­sa­tion. Les FC- sont exemp­tées de l'obli­ga­tion de com­pen­sa­tion cen­trale car leur vo­lume de dé­ri­vés est trop faible pour pré­sen­ter un risque sys­té­mique. À tout mo­ment, elles doi­vent être en me­sure de prou­ver que leurs po­si­tions ne dé­pas­sent pas les seuils de com­pen­sa­tion. Cette exemp­tion pourra bé­né­fi­cier éven­tuel­le­ment à des FC con­cer­nées par la mise en œuvre de la phase 3 d'EMIR et qui au­raient dû com­men­cer à com­pen­ser le 21 juin 2019. Si ces FC rem­plis­sent les cri­tères des FC-, elles bé­né­fi­cient donc de l'exemp­tion de com­pen­sa­tion.Tou­te­fois, si les po­si­tions d'une FC-, cal­cu­lées au ni­veau du groupe au­quel elle ap­par­tient, de­vaient à nou­veau dé­pas­ser l'un des seuils de com­pen­sa­tion, l'obli­ga­tion de com­pen­sa­tion s'ap­pli­que­rait alors à toutes ses tran­sac­tions dé­ri­vées.4) EMIR Re­fit al­lège l'obli­ga­tion de com­pen­sa­tion cen­trale qui pe­sait sur les NFC+Au­pa­ra­vant, lorsque les NFC+ dé­pas­saient, ne se­rait-ce qu'un seuil de com­pen­sa­tion, elles avaient l'obli­ga­tion de com­pen­ser toutes leurs tran­sac­tions dé­ri­vées. EMIR Re­fit im­pose do­ré­na­vant aux NFC+ une obli­ga­tion de com­pen­sa­tion uni­que­ment dans la ou les ca­té­go­ries de dé­ri­vés qui dé­pas­sent les seuils de com­pen­sa­tion.5) EMIR Re­fit mo­di­fie les mo­da­li­tés de cal­cul des po­si­tionsEMIR pré­voyait au­pa­ra­vant de cal­cu­ler la po­si­tion moyenne mo­bile sur 30 jours ou­vrés. EMIR Re­fit mo­di­fie l'ar­ticle 10.1 d'EMIR pour ins­tau­rer une moyenne sur 12 mois. Pour sa­voir si une con­tre­par­tie bé­né­fi­cie de l'exemp­tion à l'obli­ga­tion de com­pen­sa­tion, les FC (si elles le sou­hai­tent) et les NFC cal­cu­lent donc do­ré­na­vant la moyenne arith­mé­tique de leurs po­si­tions de fin de mois des 12 der­niers mois, agré­gées au ni­veau du groupe et les com­pa­rent aux seuils de com­pen­sa­tion. 6) EMIR Re­fit sup­prime l’obli­ga­tion de dé­cla­ra­tion des dé­ri­vés au ré­fé­ren­tiel cen­tral (re­por­ting) qui pe­sait sur les NFC-Les Cor­po­rates se­ront sou­la­gées d'ap­prendre que la FC (con­tre­par­tie de la NFC-) est do­ré­na­vant la seule res­pon­sable de la dé­cla­ra­tion des dé­ri­vés (et de l'exac­ti­tude des don­nées) en son nom propre mais aussi au nom de la NFC-.7) EMIR Re­fit sup­prime l'obli­ga­tion de <em­pha­sis>front­loa­ding,</em­pha­sis> c'est-à-dire l'obli­ga­tion de com­pen­ser les dé­ri­vés con­clus avant l'en­trée en vi­gueur de l'obli­ga­tion de com­pen­sa­tion, car cette obli­ga­tion était source d'in­sé­cu­rité ju­ri­dique.8) EMIR Re­fit in­tro­duit la pos­si­bi­lité de sus­pendre tem­po­rai­re­ment l'obli­ga­tion de com­pen­sa­tion dans trois si­tua­tions :une ca­té­go­rie de dé­ri­vés de­vient ina­dap­tée à la com­pen­sa­tion cen­trale ;une con­tre­par­tie cen­trale cesse de pro­po­ser des ser­vices de com­pen­sa­tion cen­trale pour une ca­té­go­rie de dé­ri­vés ;ou en­core lorsque la sus­pen­sion est né­ces­saire pour évi­ter une grave me­nace sur la sta­bi­lité fi­nan­cière de l'UE.​9) EMIR Re­fit in­tro­duit une exemp­tion à l’obli­ga­tion de dé­cla­ra­tion des tran­sac­tions in­tra­groupe lorsque l’une des con­tre­par­ties est une NFCAfin de bé­né­fi­cier de cette exemp­tion, les en­ti­tés con­cer­nées doi­vent com­plé­ter et ren­voyer à l'AMF un for­mu­laire mis en ligne sur son site le 19 juin 2019.10) L'obli­ga­tion de dé­cla­rer les con­trats his­to­riques, con­clus avant le 12 fé­vrier 2014 ("<em­pha­sis>ba­ck­loa­ding</em­pha­sis>") est sup­pri­méeme­diumA pro­pos d'EMIR Re­fitLire éga­le­ment : La pu­bli­ca­tion d’EMIR Re­fit at­ten­due avant l’été 2019En sa­voir plus sur notre ca­bi­net d'avo­cats :Notre ca­bi­net d'avo­cats est l’un des prin­ci­paux ca­bi­nets d’avo­cats d’af­faires in­ter­na­tio­naux. Son en­ra­ci­ne­ment lo­cal, son po­si­tion­ne­ment unique et son ex­per­tise re­con­nue lui per­met­tent de four­nir des so­lu­tions in­no­vantes et à haute va­leur ajou­tée dans tous les do­maines du droit.me­diumNotre ca­bi­net d'avo­cats à Pa­risme­diumMar­chés de ca­pi­taux : notre offre en vi­déome­diumNous con­tac­ter
15/01/2019
Mar­chés de Ca­pi­taux
L'équipe Mar­chés de Ca­pi­taux de notre ca­bi­net d'avo­cats vous ac­com­pagne dans vos émis­sions de titres de ca­pi­tal et de titres de dette, par pla­ce­ment privé ou offre au pu­blic, en France ou sur les mar­chés in­ter­na­tio­naux. 560340https://youtu.be/euTT_vSrMLAal­waysNos com­pé­tences en Mar­chés de ca­pi­taux :Nous ac­com­pag­nons nos clients dans le cadre de tous types d'opé­ra­tions sur les mar­chés de ca­pi­taux :les émis­sions obli­ga­taires : les émis­sions syn­di­quées ou pu­bliques (eu­ro­bond), les pla­ce­ments pri­vés y com­pris les Euro Pri­vate Pla­ce­ment (Euro PP), les pro­grammes d'Euro Me­dium Term Notes (EMTN), les titres hy­brides (Tier 1, Tier 2, Se­nior Non Pre­fer­red), les titres né­go­ciables à court terme ou à moyen terme (NEU CP ou NEU MTN), les U.S. Pri­vate Pla­ce­ments (USPP), les Schuld­schein, les cer­ti­fi­cats, les war­rants et les res­truc­tu­ra­tions de titres de dette et autres opé­ra­tions de lia­bi­lity ma­na­ge­ment ;les émis­sions de titres de ca­pi­tal ou don­nant ac­cès au ca­pi­tal : les in­tro­duc­tions en bourse, les aug­men­ta­tions de ca­pi­tal, l'émis­sion d'obli­ga­tions con­ver­tibles et/ou échan­geables ou en­core l'émis­sion d'ac­tions de pré­fé­rence ; etles pro­duits dé­ri­vés : le con­seil sur la ré­gle­men­ta­tion ap­pli­cable aux pro­duits dé­ri­vés, la struc­tu­ra­tion et la do­cu­men­ta­tion d'opé­ra­tions, la ré­dac­tion et la né­go­cia­tion de con­ven­tions-cadre ISDA ou FBF, les ac­cords de ces­sion tem­po­raire ou en­core les dé­ri­vés de cré­dit.Notre offre :Que vous soyez un émet­teur cor­po­rate, un éta­blis­se­ment fi­nan­cier, un in­ves­tis­seur ins­ti­tu­tion­nel, une col­lec­ti­vité ter­ri­to­riale ou une en­tité pu­blique, nous vous con­seil­lons lors de la con­cep­tion de votre opé­ra­tion (afin d'en dé­ter­mi­ner la na­ture, les mo­da­li­tés et les ca­rac­té­ris­tiques et de fa­çon à adap­ter vos choix en fonc­tion de la ré­gle­men­ta­tion ap­pli­cable et des évo­lu­tions à pré­voir) et nous vous as­sis­tons à cha­cune des étapes de sa réa­li­sa­tion (ré­dac­tion et né­go­cia­tion de la do­cu­men­ta­tion, ges­tion des re­la­tions avec les dif­fé­rents in­ter­ve­nants, le­vée des con­di­tions sus­pen­sives, dé­marches au­près des bourses et des au­to­ri­tés de mar­ché et de ré­gu­la­tion).30% 40%me­dium30% Notre équipe Mar­chés de Ca­pi­taux :L'équipe Mar­chés de Ca­pi­taux, ani­mée par Marc-Etienne Sé­bire, est com­po­sée de huit avo­cats qui évo­luent au sein du dé­par­te­ment Banque & Fi­nance qui com­prend une tren­taine d'avo­cats :25%me­diumMarc-Etienne Sé­bire, Avo­cat As­so­cié - Res­pon­sable Mar­chés de Ca­pi­taux25%me­diumRo­setta Fer­rère, Avo­cate Coun­sel25%me­diumPau­line Lar­roque, Avo­cate25%me­diumNa­dia Aïs­saoui, Avo­cateme­diumYaël Fi­toussi, Avo­cateme­diumMy­riam Is­sad, Avo­cateme­diumDé­lany Chel­liah, Avo­cateme­diumPierre Mau­nand, Avo­catNotre ré­pu­ta­tion :For­te­ment ré­pu­tée pour sa grande ex­per­tise et sa réac­ti­vité, re­con­nue par tous les guides pro­fes­sion­nels (Cham­bers Glo­bal, Cham­bers Eu­rope, Le­gal 500, IFLR 1000), notre équipe Mar­chés de Ca­pi­taux en­tre­tient par ail­leurs des re­la­tions pri­vi­lé­giées avec les ser­vices de l'Au­to­rité des mar­chés fi­nan­ciers, de l'Au­to­rité de con­trôle pru­den­tiel et de ré­so­lu­tion, de la Banque de France, d'Eu­ro­next ou en­core d'Eu­ro­clear France, ga­ran­tis­sant ainsi une ges­tion op­ti­male et fluide des dos­siers.Nos prix et clas­se­ments :me­diumme­diumme­diumme­diumme­diumEn sy­ner­gie avec les autres spé­cia­listes du ca­bi­net mo­bi­li­sés au cas par cas, notre cel­lule de doc­trine ou les autres bu­reaux du ré­seau CMS à l'in­ter­na­tio­nal, notre équipe Mar­chés de Ca­pi­taux vous pro­pose des so­lu­tions in­no­vantes et sur me­sure, quelle que soit la com­plexité de votre pro­blé­ma­tique. <an­chor xml:id="con­tact"/>Mar­chés de Ca­pi­taux : be­soin d'un con­seil ? Con­tac­tez-nous !Pour toute ques­tion sur vos émis­sions de titres de ca­pi­tal et de titres de dette, con­tac­tez notre équipe en rem­plis­sant le for­mu­laire ci-des­sous.560650https://form.jot­for­meu.com/91613772129358 En sa­voir plus sur notre ca­bi­net d'avo­cats :Notre ca­bi­net d'avo­cats est l’un des prin­ci­paux ca­bi­nets d’avo­cats d’af­faires in­ter­na­tio­naux. Son en­ra­ci­ne­ment lo­cal, son po­si­tion­ne­ment unique et son ex­per­tise re­con­nue lui per­met­tent de four­nir des so­lu­tions in­no­vantes et à haute va­leur ajou­tée dans tous les do­maines du droit.me­diumA pro­pos de notre ca­bi­net d'avo­catsme­diumEx­per­tise : Mar­chés de ca­pi­tauxme­diumOb­ser­va­toire des Euro PP

Flux

Montrer seulement
16/07/2020
No­mi­na­tion de nou­veaux Coun­sels chez CMS Fran­cis Le­febvre Avo­cats
Notre ca­bi­net d’avo­cats a no­miné neuf nou­veaux Coun­sels. Cette no­mi­na­tion a fait l'ob­jet d'un vote lors de l'as­sem­blée plé­nière des as­so­ciés du 30 juin 2020.
28 mai 2020
We­bi­naire Cor­po­rate PPAs en France
L’équipe Ener­gie vous in­vite à son pro­chain we­bi­naire du 28 mai 2020 qui sera con­sa­cré aux Cor­po­rate PPAs en France.  
19/06/2020
EMIR Re­fit exempte les NFC- des obli­ga­tions de re­por­ting
Dé­cou­vrez la mo­di­fi­ca­tion de l'ar­ticle 9 d'EMIR par EMIR Re­fit qui sup­prime l’obli­ga­tion de re­por­ting qui pe­sait sur les NFC à par­tir du 18 juin 2020.
18/06/2020
Le Fi­nan­cial Po­wer Pur­chase Agree­ment
Nos avo­cats font le point sur le Fi­nan­cial Po­wer Pur­chase Agree­ment, un ins­tru­ment « vert » de cou­ver­ture contre la vo­la­ti­lité du prix de l'élec­tri­cité.
09/03/2020
Dé­ri­vés sur quo­tas de CO2
Les dé­ri­vés de CO2 peu­vent au­jour­d'hui être émis et né­go­ciés de ma­nière ef­fi­cace et sé­cu­ri­sée en droit fran­çais. Nos avo­cats font le point.
12/12/2019
OPCVM et dé­ri­vés
Dé­cou­vrez l'ar­ticle "OPCVM et dé­ri­vés : de nou­velles me­sures en cas de Hard Brexit" de notre ca­bi­net d'avo­cats
24/10/2019
Lettre du fi­nan­ce­ment pour les en­tre­prises | Oc­tobre 2019
Dé­cou­vrez la lettre de fi­nan­ce­ment pour les en­tre­prises d'oc­tobre 2019 de notre ca­bi­net d'avo­cats
17/10/2019
Mise en œuvre d'EMIR
Dé­cou­vrez l'ar­ticle "Mise en œuvre d'EMIR : per as­pera ad as­tra ?" de notre ca­bi­net d'avo­cats
02/10/2019
Cor­po­rates : du nou­veau sur le mar­ché des dé­ri­vés de gré à gré
EMIR Re­fit est venu al­lé­ger les con­traintes im­po­sées par EMIR aux cor­po­rates sur le mar­ché des dé­ri­vés de gré à gré.
12/07/2019
10 me­sures phares d'EMIR Re­fit
As­sou­plis­se­ment du Rè­gle­ment (UE) 648/2012 (EMIR), dé­cou­vrez l'ar­ticle "les 10 me­sures phares d'EMIR Re­fit" de notre ca­bi­net d'avo­cats
28/03/2019
EMIR Re­fit
EMIR Re­fit as­sou­plit cer­taines règles et mo­di­fie no­tam­ment la dé­fi­ni­tion de la no­tion de "Con­tre­par­tie fi­nan­cière" (Fi­nan­cial Coun­ter­par­ties ou FC). Dé­cou­vrez notre ana­lyse.
13/02/2019
Vous ac­com­pag­ner dans vos émis­sions de titres de dette
Dé­cou­vrez l'offre "Mar­chés de ca­pi­taux" de notre ca­bi­net d'avo­cats pour vous ac­com­pag­ner dans vos émis­sions de titres de dette.