Home / Avocats / Pauline Miranda
Miranda Pauline

Pauline Miranda

Avocat

CMS Francis Lefebvre Lyon Avocats
174 rue de Créqui
CS 23516
69 422 Lyon
cedex 03
France
Langues Français, Anglais

Pauline Miranda est avocat collaborateur au sein du département droit social de CMS Francis Lefebvre Lyon Avocats, depuis février 2018.

Pauline intervient en conseil en droit social, tant en droit du travail qu’en droit de la protection sociale. Elle travaille avec différents types d’entreprises, de la TPE aux ETI.

Elle leur prodigue des conseils sur des domaines variés du droit social, principalement en droit du travail : dans son aspect collectif (instances représentatives du personnel, inspection du travail, négociation collectives, durée du travail etc.) et dans son aspect individuel (procédures de rupture de contrats de travail (licenciements, ruptures conventionnelles…), rédaction de contrats de travail, d’avenants etc.)

Plus Moins

Expérience

  • Carler Avocats
Plus Moins

Formation

  • CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat) (2016)
  • Master 2 en Droit social parcours recherche - Université Lyon 2 IETL (2013)
  • Master 1 en Droit Social, parcours droit du travail et relations sociales - Université Lyon 2 IETL (2012)
  • First Certificate in English (Cambridge)
Plus Moins

Affiliations

  • Inscription au barreau de Lyon
Plus Moins

Expertises

23 mai 2019
Les ré­fé­rents dans l’en­tre­prise : de nou­veaux in­ter­lo­cu­teurs à ne pas né­gli­ger

Flux

Montrer seulement
24/09/2020
Ac­ti­vité du­rant un ar­rêt de tra­vail pour ma­la­die
Lorsqu’un em­ployeur dé­couvre qu’un de ses sa­la­riés exerce une ac­ti­vité du­rant son ar­rêt de tra­vail pour ma­la­die, dans la plu­part des cas sa pre­mière réac­tion est de vou­loir sanc­tion­ner le sa­la­rié...
07/08/2020
In­for­ma­tion du sa­la­rié sur le mo­tif éco­no­mique du li­cen­cie­ment
Dans un ar­rêt ré­cent en date du 27 mai 2020, n°18-24.531, pu­blié au bul­le­tin, la Cour de cas­sa­tion rap­pelle que l’em­ployeur doit être par­ti­cu­liè­re­ment vi­gi­lant quant au ca­len­drier de la pro­cé­dure...
02/07/2019
Sus­pen­sion du con­trat de tra­vail ne sig­ni­fie pas sus­pen­sion du man­dat d’un...
A de nom­breuses re­prises, la Cour de cas­sa­tion a eu l’oc­ca­sion d’in­di­quer que la sus­pen­sion du con­trat de tra­vail d’un re­pré­sen­tant du per­son­nel n’en­traîne pas la sus­pen­sion de son man­dat. En...