Home / Publications / Covid-19 et équilibrage du système électrique...

Covid-19 et équilibrage du système électrique français

Plan de continuité d’activité de RTE

23/03/2020

Dans le secteur de l’énergie, le gestionnaire du réseau de transport public d’électricité, RTE, doit organiser son activité de manière à assurer la continuité de sa mission de service public. Avec l’épidémie de covid-19, un certain nombre de mesures ont été mises en place.

RTE, société gestionnaire du réseau public de transport d’électricité (RPT), a :

RTE a également invité les acteurs du marché à adopter leurs propres PCA.

RTE s’attache ainsi à faire fonctionner les dispositifs principaux de maintien de l’équilibre offre-demande sur les marchés de l’électricité, ce qui permet à tous les fournisseurs d’électricité d’approvisionner l’ensemble du territoire métropolitain continental, dans le respect des règles de mise en concurrence élaborées au cours des vingt dernières années. RTE rappelle notamment les divers processus disponibles en J-1 et les dispositions pertinentes de sa "documentation technique de référence" (DTR) : mécanisme de programmation, mécanisme d’ajustement, appel d’offres RR/RC, services systèmes et appels d’offres effacement.

Pour l’essentiel, RTE se donne pour priorité de faire fonctionner les processus d’équilibrage du réseau électrique en J-1 (programmation la veille pour le jour J). En particulier, si RTE venait à manquer de personnel disponible, les processus infra-journaliers seraient réduits afin d’assurer la continuité des processus J-1 : il s’agit ainsi d’un passage en mode dégradé, dont les acteurs du marché seraient informés par courriel, explicitant les restrictions applicables aux 24 heures suivant son émission.

Dans son résumé, RTE donne un exemple de restriction impliquant notamment la fermeture des "guichets" infra-journaliers à compter de 11h, les guichets antérieurs à cet horaire et les processus réalisés en J-1 demeurant actifs et valides.

S’agissant néanmoins des effacements de consommation (c’est-à-dire des opérations de réduction de consommation, alternatives à l’appel d’unités de production pour assurer l’équilibre du système), il convient de rappeler que la CRE a indiqué le 19 mars 2020 que l’effacement tarifaire est inutile dans la période actuelle de réduction permanente de la consommation d’électricité  : la France a consommé pendant la première semaine de confinement 15 à 20% de moins que la semaine précédente.

Courbes de consommation – Source : RTE

La CRE a par suite demandé à RTE de ne "tirer" aucun jour "rouge" du tarif Tempo jusqu’au 31 mars, les jours rouges déterminés par l’algorithme de sélection étant donc passés en jours blancs. Sur la même période, la CRE demande par ailleurs à EDF de ne tirer aucun jour de pointe mobile du tarif EJP (option du tarif réglementé de vente d’électricité (TRV), constitutive de l’"effacement tarifaire" ; sur le champ d’application des TRV), voir notre article "La disparition progressive des tarifs réglementés de vente de gaz et d’électricité").

Enfin, RTE précise dans son résumé les modalités de couplage des marchés avec les résultats d’enchères J-1 au sein de la zone centre-ouest européenne ("CWE"), qui continuent de s’appliquer normalement, y compris les procédures de substitution en cas de défaillance d’un gestionnaire de réseau de transport. Les échanges et la solidarité intra-européens continuent de jouer.

Quant à la gestion des marchés de l’énergie, elle relève de la responsabilité des bourses, qui n’ont pas à ce stade appliqué de restrictions et demeurent donc en mesure d’assurer la continuité de leurs services : voir le communiqué d’EEX à ce sujet.


Dossier : les impacts du Coronavirus (Covid-19)

Notre cabinet d'avocats vous proposent leur assistance juridique pour appréhender tous les impacts du Coronavirus sur votre entreprise. Découvrez notre dossier dédié ci-dessous.

coronavirus covid19 FR 800x300

Bouton inscription newsletter - 800x90

Le droit de l'énergie au sein de notre cabinet d'avocats :

Notre cabinet d'avocats dispose d’une équipe parmi les plus reconnues en matière de droit de l’énergie qui conseille les acteurs du secteur de l’énergie sur toute la chaîne de valeur. Notre cabinet d'avocats vous propose une approche qui repose sur une compréhension avérée de ce secteur d’activité et sur la pluridisciplinarité de notre équipe constituée d’une quinzaine de spécialistes travaillant en étroite collaboration avec nos avocats basés en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie.

cabinet avocats CMS en France

A propos de notre cabinet d'avocats

expertise droit de l'énergie energy law 330x220

Expertise : Energie & changement climatique

nous contacter 330x220

Nous contacter

Auteurs

La photo de Christophe Barthelemy
Christophe Barthélemy
Associé
Paris
Marc Devedeix
Avocat
Paris