Home / Publications / Lettre de l'Immobilier | Décembre 2018

Lettre de l'Immobilier | Décembre 2018

Les pertes de valeurs immobilières

06/12/2018

Edito

Il est d’usage de penser ou de croire que l’application des règles fiscales en vigueur ne modifie pas la valeur des biens, notamment immobiliers, puisque ces règles ont simplement pour objet d’appréhender les profits et les pertes des acteurs économiques.

Or, ce principe apparaissant souvent inexact en matière immobilière, nous avons ainsi décidé de consacrer le thème principal de ce nouveau numéro de la Lettre de l’Immobilier aux pertes de valeurs immobilières dues aux règlementations fiscales et juridiques.

Vous pourrez prendre toute la mesure de l’importance d’une décision du Conseil d’Etat de 2016 dont la prise en compte progressive modifie les usages en matière de valorisation des sociétés de personnes immobilières non soumises à l’impôt sur les sociétés (IS), en ce qu’elle a étendu la pratique des décotes pour impôt latent à ce type de sociétés.

Vous constaterez également la «double pleine» à laquelle sont confrontés les propriétaires d’immeubles dépréciés compte tenu des règles fiscales en vigueur qui n’ont cessé de restreindre et d’encadrer la déduction des pertes immobilières, aussi bien des personnes physiques que des entreprises.

Nous examinons aussi les conséquences des régularisations de TVA en matière d’IS et faisons le constat qu’il ne s’agit pas toujours, loin de là, d’un exercice neutre financièrement puisque les régularisations de TVA constituent de fait une charge augmentative du prix de cession d’un immeuble et entraînent dès lors un coût fiscal supplémentaire pour l’acquéreur.

Toujours sur le volet fiscal, c’est en matière d’impôts locaux que le refus de prendre en compte les éventuelles pertes de valeurs immobilières apparaît le plus évident.

Sur le plan juridique, c’est l’étonnant principe contenu dans l’article L.105-1 du Code de l’urbanisme qui a retenu notre intérêt puisqu’il prévoit, sous quelques réserves, l’absence d’indemnisation des biens immobiliers à raison de certaines servitudes instaurées par la puissance publique, principe que les tribunaux administratifs n’ont que très partiellement aménagé.

Nous rappelons aussi la difficulté de prévoir, par la voie classique des garanties de passif, le risque de pertes de valeur immobilières dans les acquisitions de sociétés immobilières.

Par ailleurs, quelques décisions de jurisprudence nous ont paru devoir être portées à votre attention.

D’abord, une importante décision de la Cour de justice de l‘Union européenne du 25 juillet 2018 qui permet de considérer désormais que le fait, pour un opérateur économique, de ne pas avoir immédiatement affecté un immeuble à une activité économique ne présume pas obligatoirement de la qualité de non assujetti et ne fait pas obstacle définitivement à la possibilité de déduire tout ou partie de la TVA supportée.

Ensuite, une décision tout aussi importante du Conseil d‘Etat du 19 septembre 2018 qui fixe les limites des conséquences de la réévaluation libre d’immeubles au sein de sociétés civiles non soumises à l’IS et détenues par des personnes physiques.

Et, enfin, un arrêt de la Cour de cassation du 7 juin 2018 qui rappelle que le juge n’est également pas tenu par la qualification donnée par les parties aux avant-contrats immobiliers.

Bonne lecture à tous.


Dossier | Les pertes de valeur immobilières

Actualités

Publication
La Lettre de l'Immobilier | Les pertes de valeur immobilières
Téléchargez
PDF 2 MB

Auteurs

La photo de Richard Foissac
Richard Foissac
Associé
Paris
Gaëtan Berger-Picq
Gaëtan Berger-Picq
Associé
Paris
Benjamin Bill
Benjamin Bill
Associé
Paris
La photo de Pierre Carcelero
Pierre Carcelero
Associé
Paris
Laurent Chatel
Laurent Chatel
Associé
Paris
Florence Cherel
Florence Chérel
Associée
Paris
La photo de Yves Delaire
Yves Delaire
Associé
Lyon
La photo de Christophe Frionnet
Christophe Frionnet
Associé
Paris
Gerner Frédéric
Frédéric Gerner
Associé
Paris
La photo de Julien Saiac
Julien Saïac
Associé
Paris
La photo de Jean Luc Tixier
Jean-Luc Tixier
Associé
Paris
Picture of Armelle Abadie
Armelle Abadie
Counsel
Paris
Céline Cloché-Dubois
Céline Cloché-Dubois
Counsel
Paris
Machinet Géraldine
Géraldine Machinet
Counsel
Paris
La photo de Romain Berger
Romain Berger
Avocat
Paris
Mary Lédée
Mary Lédée
Avocat
Paris
La photo de Stéphanie Nemarq-Attias
Stéphanie Némarq-Attias
Avocat
Paris
Anne Plisson
Anne Plisson
Avocat
Paris
Afficher plus Afficher moins